Etre aveugle et faire du ski alpin

Submitted by nacha on Thu, 03/01/2018 - 16:11

 

Natacha de Montmollin, aveugle, en ski alpin avec un guide

Degré de difficulté : difficile.

Les aveugles ont chacun un guide qui est devant ou derrière, et hurle les ordres (et gauche, et droite, en avant). La personne déficiente visuelle s'oriente à la voix. Le guide donne en plus des indications telles que reck, bosse, etc.

Le guide est vêtu d'une veste rouge à raie noire, et l'aveugle d'une veste jaune à raie noire. Le handicapé de la vue est guidé à la voix, il ne faut donc :

- Pas passer entre le guide et le handicapé de la vue.
- Pas crier ou taper dans les bâtons juste à côté. Les guides sont formés au GRSA (Groupement Romand des Skieurs Amblyopes et Aveugles).
 
 
 De la compétition 
 
Natacha de Montmollin, aveugle, 16 ans, en compétition
 
Pour cela, en plus du niveau nécessaire qu'il faut atteindre pour entrer dans les différentes équipes de compétition, le guide et le handicapé de la vue doivent très bien se connaître. Ils doivent arriver à une synchronisation et un feeling de sorte à ne former 'plus qu'un' (un tandem, une équipe). Ceci représente environ trois ans de travail intensif.
 
Découvrez :

Étiquettes